Un Nouvel Elan pour Chevigny

Site de Louis Legrand et des élus "Nouvel Elan" de Chevigny-Saint-Sauveur
banniere
Depuis la construction du Dojo-ogive, nous demandons qu'une évaluation soit faite du coût d'un spectacle en soirée (chauffage, électricité, entretien, …) pour fixer un prix de location raisonnable, et qui paie un peu l'amortissement de la salle : ce n’est toujours pas fait ! La majorité municipale  préfère fixer les tarifs au pifomètre : 1 € la place vendue en 2010, 1,5 € en 2011. Une aubaine pour les promoteurs de spectacles. Ce n’est pas avec cela que nous rembourserons les 3.183.000 € de capital restant dû (au 1er janvier 2010) sur les seuls emprunts dojo

Le dojo a coûté très cher en investissement et coûte très cher en fonctionnement. Pour l'utiliser  à tout prix, la municipalité y délocalise des manifestations qui auraient pu tenir au polygone, maintenant sous-utilisé, ou au gymnase Boivin

Dans le "4 pages" d'avril 2010, page 9, la municipalité de Chevigny-Saint-Sauveur publie un soi-disant bilan de la construction du bâtiment du dojo régional (dit l'ogive). Selon elle, l'emprunt pour le dojo n'aurait été que de 1.390.925,54 €. Nous publions la page du budget primitif 2010 qui contredit cette affirmation et fait état d'un total d'emprunts initiaux supérieur à 3.763.822,13 €, soit plus de 3.180.000 € de capital restant dû au 1er janvier 2010.
Malgré l'intervention de l'opposition au conseil municipal du 30 mars, la subvention du CCAS est inférieure de 30.000 € à celle annoncée sur la même page du "4 pages" d'avril (budget primitif 2010 dudit CCAS). De même nous avons eu le plus grand mal à maintenir les subventions pourtant modiques et amplement justifiées du secours populaire et de l'association "bistrot d'Icare" qui s'occupe de réinsérer des personnes en situation de handicap.

Depuis quelques mois, M. Brenot ne répond plus aux articles de l’opposition. Il préfère maintenant exposer le groupe CCLJ ("Chevigny Culture Loisirs Jeunesse") à sa place.
Comme son mentor, le groupe des "jeunes" assène des slogans comme des vérités, sans aucun chiffre pour les étayer. Il nous reproche une opposition soi-disant systématique. Selon lui, le dojo aurait été "bien subventionné" par le Conseil Régional, et abriterait des manifestations de plus en plus nombreuses et de plus en plus intéressantes. Que nous coûte vraiment le dojo ?

Sous les projecteurs

D’un maire à l’autre.

956
A notre demande, le Tribunal Administratif (TA) a annulé la délibération du 8 octobre 2016...
Lire la suite

La municipalité de Chevigny-Saint-Sauveur sommée de récupérer les sommes dépensées pour la protection fonctionnelle accordée à Michel Rotger

1725
Le Tribunal Administratif (TA) de Dijon annule la délibération du 8 octobre 2016 qui accordait au...
Lire la suite

Que coûte la protection fonctionnelle du maire de Chevigny-Saint-Sauveur ?

9938
Le maire de Chevigny-Saint-Sauveur a décidé d’attaquer un blogueur pour diffamation sur "personne...
Lire la suite

Conseil Municipal du 8/10/2016 - Déclaration lors de la demande de protection fonctionnelle du Maire de Chevigny-Saint-Sauveur

8536
On touche le fond... Hier matin, lors d'un conseil municipal extraordinaire, la protection...
Lire la suite

La demande de protection fonctionnelle de Michel Rotger, maire de Chevigny-Saint-Sauveur, différée

9335
Ce mardi 27 septembre 2016, le conseil municipal de Chevigny-Saint-Sauveur devait examiner une...
Lire la suite

Demande de démission du Maire - Conseil Municipal du 5 juillet 2016

15713
Déclaration de Louis Legrand pour demander la démission du maire suite à sa condamnation. -...
Lire la suite

Clos en Mont Vaux : la commune condamnée aux dépens

9661
Pour mémoire, un investisseur privé voulait faire une opération immobilière avenue de l'Egalité....
Lire la suite

Clos en Mont Vaux : la mairie recule devant la justice.

11159
Le 22 mai 2012, l’opposition de Chevigny-Saint-Sauveur claquait la porte du Conseil Municipal en...
Lire la suite

Un Conseil Municipal extraordinaire le 4 octobre 2012 consacré au Clos en Mont Vaux

8944
Le Clos en Mont Vaux seul point à l'ordre du jour : " Suite au recours en excès de pouvoir exercé...
Lire la suite